EXPEDITION SOUS 3 JOURS OUVRÉS

 

LIVRAISON EN 48 H

LIVRAISON EN FRANCE METROPOLITAINE 4€

©Paris-Babi Tous droits réservés

 

Aïssa Doumara - Portrait

March 8, 2019

 

 

En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, nous souhaitons redire notre engagement pour l'éducation des filles et rendre hommage à celles et ceux qui pavent le chemin et qui nous inspirent.

 

Nous avons choisi en particulier de dresser le portrait d'une militante incroyable.

 

Elle s’appelle Aïssa Doumara Ngatansou. A 46 ans, elle   vient de se voir décerner le Prix Simone Veil de la République française pour l’Egalité Hommes-Femmes. Mais qui est cette militante d’origine camerounaise?

 

Mariée de force à 15 ans

 

Aïssa Doumara Ngatansou a 11 ans quand sa mère vient à décéder. A 15 ans  elle est donnée en mariage à un homme que choisit son père. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je devais faire quelque chose pour moi-même. »

Malgré les récriminations de sa famille, elle va poursuivre ses études jusqu’à la fin du cycle secondaire. “La discrimination, telle que je l’ai vécue, m’a poussée à devenir l’activiste que je suis aujourd’hui” confie-t-elle à la tribune de l’ONU (novembre 2018).

 

Une femme engagée  

 

Aujourd’hui âgée de 46 ans et mère de trois enfants, elle a créé  à Maroua une antenne de l’Association de Lutte contre les violences faites aux femmes. Elle se bat au quotidien pour soutenir les jeunes filles, les femmes victimes de violences en tout genre (mariages forcés, discrimination à l’éducation).

 

Le droit de choisir

 

C’est une femme à la voix monocorde, chaleureuse, presque maternante qui se tenait ce matin devant le Président de la République et devant son épouse pour nous rappeler combien il reste encore à faire en matière de Droit des femmes.

Dans les temps que nous vivons, temps du champ des possibles, une fille ne devrait pas se voir imposer ce qu’elle va faire de sa vie de femme. Le mariage d’accord, mais l’éducation d’abord, la possibilité de décider qui l’on veut être, l’accomplissement personnel d’abord. Le mariage d’accord, mais surtout la liberté pour chaque fille de choisir l’homme avec lequel elle veut faire sa vie -ou pas. Aïssa en a fait son cheval de bataille.

 

Un monde meilleur

 

Un destin qui nous touche tant il répond avec éloquence  à une nécessité simple et claire : nous nous devons de construire un monde plus égalitaire. Un monde où chaque individu  peut vivre selon ses aspirations profondes, et ce qu’il soit homme ou femme.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Merci poète !

March 14, 2019

1/8
Please reload

Posts Récents

March 14, 2019

Please reload

Archives