EXPEDITION SOUS 3 JOURS OUVRÉS

 

LIVRAISON EN 48 H

LIVRAISON EN FRANCE METROPOLITAINE 4€

©Paris-Babi Tous droits réservés

 

Offrir une parenthèse magique aux enfants de Tenkodogo, en Côte d'Ivoire

November 14, 2016

Pour sa première « fête solidaire », Paris-Babi pose ses valises à Tenkodogo

 

Tenkodogo est un village situé au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, dans la sous-préfecture de Bouaflé. Les habitants de ce village vivent principalement  de l’agriculture : du café, du cacao et des vivriers. Une centaine d’enfants y sont scolarisés jusqu'à l'école primaire. Ensuite, ils doivent rejoindre le collège à Bouaflé, la grande ville la plus proche ( environ 5km).

 

Les parents manquent parfois des moyens de subsistance de base et cela a un effet direct sur la scolarité des enfants. 

 

Ils ont accès à peu de loisirs et peu d'activités éducatives. Leurs études sont entrecoupées et ils sont parfois contraints d'abandonner en dépit de leur volonté et de leur mérite.

 

Nous souhaitons organiser un « Arbre de Noël » à Tenkodogo, le vendredi 22 décembre 2016.

 

 

Au programme :

 

- Partage d’un goûter en musique

 

- Distribution de jouets, de livres et de fournitures scolaires 

 

- De nombreuses animations ludiques et éducatives

 

 

Cet évènement représentera un moment de distraction et d’évasion auquel tous les enfants ont droit, en particulier durant les fêtes de fin d’année.

 

 

 

 

Promouvoir l'instruction !

 

 

La « Fête Solidaire » sera aussi un moment précieux pour sensibiliser les parents à l’importance de l’instruction scolaire.

 

Nous pouvons compter pour cela sur l’appui des dignitaires locaux : le chef du village, les chefs religieux et représentants de l’État.

 

Nous insisterons particulièrement sur la nécessité d’éduquer les jeunes filles pour leur avenir et celui de leur communauté !

 

 

 

 

Lutter contre la déscolarisation des filles

 

 

A Tenkodogo, comme dans de nombreuses localités rurales de Côte d’Ivoire, le nombre de filles scolarisées tend à décroître à mesure que l’on avance dans le système scolaire. 

 

Nous devons lutter contre ce phénomène et permettre aux filles d'avoir des chances égales à celles de garçons.

 

 

 

Sources : http://fr.slideshare.net/mianseh/annuaire-statistique-20132014-enseignement-suprieur-cte-divoire?next_slideshow=1

 

Please reload

Posts à l'affiche

Merci poète !

March 14, 2019

1/8
Please reload

Posts Récents

March 14, 2019

Please reload

Archives